possession

Editions Michel Lafon (378 pages)

Résumé éditeur :

Seuls les Penseurs décident des lois et ont le pouvoir d'influencer les esprits. Mais Violette refuse de se soumettre. Alors qu'un soir de couvre-feu elle rend secrètement visite à Zenn, celui qu'elle aime depuis toujours, elle est envoyée en prison. Là-bas, elle fait la connaissance de Jag, un membre des Rebelles. Elle va vite comprendre que ce jeune homme aussi mystérieux qu'irrésistible risque de la conduire vers des horizons inattendus, affranchis de l'emprise des Penseurs.

L'histoire c'est quoi?

Violette, adolescente à l'aube de sa vie d'adulte (définie à partir de 16 ans), refuse de vivre selon les règles imposées. Elle les trouve absurdes, voire inhumaines. Par amour pour Zenn, elle décide malgré tout, de s'affranchir de quelques unes pour le voir et passer du temps avec lui. Sa rebellion sera punie. C'est là qu'elle choisit de fuir avec Jag, rencontré en prison, pour vivre libre.

J'en pense quoi?

Je ne suis pas habituée aux dystopies. A vrai dire, ce n'est pas ma tasse de thé, bien que j'en ai aimé quelques unes. Je ne m'attendais à ce que ce roman en soit une. Là, on est transporté dans un univers façon "Divergente" (d'ailleurs c'est l'impression que j'ai eut au début), où différentes classes sociales sont déterminées :

  • Les penseurs
  • Les gardiens
  • les rebelles
  • les loyaux
  • etc....

Le problème est que l'auteure s'est plongée dans cet univers sans nous emmener avec. Elle était sûre de son histoire, mais n'a pas su la retranscrire pour ses lecteurs. Aucune explication géographique, politique, ni même sur les termes. Ce qui donne une lecture difficile à suivre, voire désagréable par moments.

L'histoire de fond n'est pas mal, les personnages aussi....mais tout est abordé sans approfondissement. Les actions sont étranges. J'aurai aimé :

  • comprendre la hiérarchie des classes sociales
  • avoir plus de détails sur l'environnement, les armes.....

Pour autant, on progresse dans un univers de bataille pour l'espoir où seuls ceux qui ont des pouvoirs peuvent faire quelque chose. De ces pouvoirs il faudra choisir quoi en faire : "contrôler ou être contrôlé"? Violette sera confrontée à ce choix, tout au long de sa quête de liberté.

Et cette fin? heu....bah....heu........Les dernières lignes sont:

 

Conclusions:

La fin présage une suite, mais je la lirai pas car je n'ai pas accroché au style de l'auteure.