Si naturellement, on sait qu'un jour on y sera confronté, on n'est véritablement jamais prêt à y faire face. Malgré toutes les réticences possibles, la Barbafamily a accueilli un nouveau membre, il y a près de 2 ans et 1/2 : Pilou.

pilou

pilou2

Pilou était un lapin nain nounours de 5 mois (femelle) lorsqu'on l'a adopté pour Barbidou. Son arrivée dans la Barbafamily a chamboulé notre vie, en apportant joie, contraintes, et amour. Aujourd'hui, il est presque honteux de dire qu'on aime un animal. Seuls ceux qui en ont, peuvent comprendre ce lien affectif qu'on a pour un animal de compagnie. Avant l'arrivée de Pilou, j'étais de ceux qui ne comprenaient pas....j'étais de ceux qui trouvaient ça ridicule de parler de son animal comme d'une personne.

Puis, Pilou est arrivée!

Près d'un an plus tard, Etoile de Feu a choisi la Barbafamily pour s'occuper de lui. Un chaton polisson qui n'en faisait qu'à sa tête.

DSCN4850-1

Lorsqu'on a déménagé, l'été dernier, on a changé de région. On a donc emmené avec nous, Pilou et Etoile de Feu. Autant Pilou était calme (quoiqu'un peu stressée, elle enfumait la voiture en lâchant des caisses! LOL), autant Etoile de Feu était paniqué. Il miaulait durant tout le trajet. Arrivés à destination, Pilou a vite trouvé ses marques, mais Etoile de Feu boudait et flippait. Il se cachait sous les thuyas et n'en sortait que pour manger. Après une semaine de bouderie, il décida d'aller explorer les alentours et ne revenait qu'en fin de journée pour un câlin vite fait, un repas et il repartait. Jusqu'au jour où il n'est plus revenu. Cela faisait 2 semaines qu'on était installé. Dans la Barbafamily, nous sommes tous convaincus que ce polisson a trouvé une famille qui le laisse entrer dans la maison. On pense même l'avoir croisé récemment, bien qu'il semblait plus gras qu'à l'époque.

Même si le départ d'Etoile de Feu a suscité de la tristesse à Barbibul, on savait qu'il était mieux dans une autre famille. Nous n'avons pas pleuré son départ.

L'attachement à Pilou était plus profond que celui à Etoile de Feu. Certainement parce que Pilou a partagé notre vie plus longtemps qu' Etoile de Feu. Je ne me serais jamais cru capable d'avoir autant d'affection pour cette boule de poils. C'était une chipie capable de bouder, comme d'apporter un énorme réconfort sans rien faire.....juste en la tenant dans nos bras. Elle ne ronronnait pas comme un chat, ne couinait pas comme un cochon d'Inde....pourtant une caresse sur sa fourrure blanche douce et chaude, ses oreilles couchées sur son dos, son museau qui reniflait....suffisaient à apporter du reconfort.

Je ne peux pas dire qu'elle était un membre de la Barbafamily, car aucun membre ne vit dans une cage. Toutefois, elle avait sa place dans nos coeurs et nos vies. Je ne supportais pas qu'elle ne soit pas bien, et quelque part je culpabilisais de ne pas la laisser gambader dans toute la maison.  Alors, on la sortait souvent dans le jardin, à l'abri du vent....et je lui ai construit une extension pour sa maison. On lui a acheté et fabriqué des jouets qu'elle adorait.

Je n'ai jamais réussi à me résoudre à adopter un autre lapin pour qu'elle ait un congénère. Cela restera probablement une de mes erreurs.

Pourquoi je parle de Pilou au passé?

Car elle s'est éteinte durant la nuit du 25 au 26, sans qu'on ne sache pourquoi. De toutes manières, ça ne la ramènera pas. Je l'ai découverte sans vie, en remontant de la programmation de ma lessive. D'ordinaire, même lorsqu'elle dormait, elle bougeait au moins une oreille comme pour dire "je t'entends, tu sais?". Là, elle ne bougeait plus, ne respirait plus....elle ne se réveillera plus jamais. J'ai de suite réveillé Barbapapa pour le prévenir. Il n'a pu que constater la même chose que moi: c'était fini! Elle a été enterrée dans un coin du jardin, où Barbidou y a une vue de sa chambre.

Puis vinrent toutes les inquiétudes liées à la douleur et au chagrin des Barbaloulous....notamment Barbidou et Barbidur qui étaient TRES attachés à Pilou. Connaissant les rituels du lever avec Pilou, nous avions programmé nos réveils de sorte à être debouts bien avant. La nuit fut très courte, tant nous avions du mal à trouver le sommeil.

L'annonce provoqua un tsunami de chagrin. Même en écrivant cet article, j'en pleure encore.

Pourquoi est-ce si dur de perdre un animal de compagnie?

J'arrive à l'écrire, mais je ne me vois pas appeler une amie pour lui dire : "Le lapin de mon fils est mort et j'en pleure!". Pourquoi donc?

De même que si on me dit "condoléances", bah je ne saurai même pas comment le prendre!

La majorité des Barbaloulous a réagit par les larmes. Barbidur a quant à lui, exprimé de la colère en plus. Il lui fallait trouver un coupable.

Aujourd'hui commence le processus de deuil. On cherche dans nos appareils photos, nos téléphones, nos caméras des souvenirs de Pilou. Barbidou a conservé une petite touffe de poils, récupérée lors d'un brossage à son premier anniversaire. Il gardera probablement quelques uns de ses jeux en souvenir. Je n'ai pas osé démonter sa maison, pour le moment.

Je pense que je vais créer un mini album photos souvenir de Pilou pour Barbidou et un autre pour Barbidur. La nuit, ainsi que les jours qui arrivent, s'annoncent difficiles. Je ne sais pas comment réagir, mais je vais devoir réconforter les Barbaloulous tout en gérant ma propre tristesse. Non, je ne suis pas forte...je pleure notre lapin. J'aurai trouvé cela ridicule avant, mais plus maintenant!

Voilà, un article triste....mais je t'avais prévenu : ce blog, c'est ma life! Parfois c'est fun, parfois c'est sad...mais chaque jour est vécu comme il vient.

N'hésite pas à commenter, car tu le sais......ça fait toujours plaisir d'interagir dans les deux sens ;) !