chiens et loups

Editeur : CreateSpace Independent Publishing Platform (104 pages)

Résumé éditeur :

C'est l'histoire d'un chien, et c'est une tranche de vie à travers le regard de ce chien. Une famille qui vit et qui meurt. Un cancer qui exulte. Des souffrances qui divisent. Une famille qui se brise. Des portraits au vitriol. La douleur de l'humain sous les yeux innocents d'un chien fidèle.

L'histoire c'est quoi?

Une humaine pleine d'amour adopte un jeune chien. Dès son arrivée dans son nouveau "chez soi", il racontera ce qu'il voit/comprend/ressent. La vie aurait pû être rose, si la maladie n'était pas venue entâcher ce joli tableau.

J'en pense quoi?

La vision canine était un pari osé pour aborder le sujet difficile qu'est l'accompagnement de fin de vie d'un être proche. J'ai ressenti tout l'amour (presque exclusif) de l'auteur pour son père et j'imagine que c'est le plus bel hommage qu'elle puisse lui faire. Traiter de la mort n'est pas un sujet qui me pose problèmes. La mort fait partie de la vie. Cet accompagnement a été raconté sans choquer, sans lire d'innombrables termes médicaux. J'ai été touchée par la détresse de cette famille et les déchirements en de telles circonstances. Mais je me suis sentie voyeuriste d'une vie de famille parfaitement classique. En réalité, ce qui m'a posé problème est le fond et la forme. Les mots, les phrases, le vocabulaire, les expressions ne sont pas ceux d'un chien. Ca ne colle pas! C'est une transposition autobiographique à travers le regard d'un chien, où poser des mots sur des maux sert à ne pas oublier.

On suit le déclin progressif du "grand-père", avec des évènements pour rythmer et marquer le temps. Toutefois, quelques passages étaient plus pesants qu'intéressants. J'aurai aimé en savoir plus sur certains personnages. Qui est Méchant Fred? Pourquoi est-il appelé ainsi? Qui est-il pour l'humaine? Pourquoi les humains sont-ils tous nommés par prénom ou nom ou sobriquet sauf la maîtresse du chien? J'aurai aimé connaître le nom du chien, bien avant l'épilogue. J'aurai aimé le voir en photo. J'aurai aimé me sentir être ce chien qui vit/ressent réellement les faits, mais j'ai été voyeuriste de l'histoire.....spectatrice mis de côté.

Conclusions:

C'est un bel hommage d'une fille à son père, mais qui n'intègre pas le lecteur au roman.